ArchiLeb

 

News / Architecture

 

Un prestigieux WAF Award pour Marwan Zgheib

Architecture

Le Liban distingué à la 6e édition du World Architecture Festival, le plus grand événement dans le monde portant sur le bâtiment. Marwan Zgheib décroche un prix dans la catégorie « Futur house », pour une maison marquée par les matériaux utilisés, la qualité esthétique et le respect de l’environnement.

Cet article à été initialement publié sur le site web de la revue L’Orient Le Jour (www.lorientlejour.com) le Mercredi 20 Novembre 2013, écrit par May Makarem I OLJ.

Créé en 2008 à Barcelone pour récompenser les meilleures réalisations architecturales et les futurs projets sur plan, dans une trentaine de catégories (bureau, hôtel, logement, loisirs, centre commercial, complexe sportif, maison individuelle, etc.), le « World Architecture Festival » est aujourd’hui une référence mondiale et le Graal pour tout cabinet d’architectes.

La cérémonie de remise des prix s’est déroulée cette année à la Marina Bay Sands de Singapour, où plus de 2 000 experts venus de 68 pays différents ont partagé leur vision et leur expertise sur diverses thématiques : la valeur économique et culturelle de l’architecture, le design urbain responsable, le rôle des architectes face aux changements climatiques, la densification des milieux urbains, etc.

Lauréate dans la catégorie « Futur projet », la maison dessinée par Marwan Zgheib (bureau MZ Architects) a été sélectionnée par un jury composé de cent professionnels dont Ken Tadashi Oshima, sir Peter Cook, Dietmar Eberle, Ken Yeang, Patrick Bellew et Jeanne Gang... En faisant son choix, le jury a notamment ciblé la difficulté technique, les matériaux utilisés, la qualité esthétique et le respect de l’environnement.

Gestion de l’énergie : lumière et ventilation naturelles

Conçue pour l’homme d’affaires Nazem Ahmad, la villa que Marwan Zgheib a choisi d’appeler « Meditation House » (Maison de la méditation) sera inscrite au cœur d’une propriété de 60 000 mètres carrés, aux abords du village de Jabaa, au Liban-Sud. Sur le flanc d’une colline au relief karstique, un rectangle évidé jusqu’à cinq mètres de profondeur va permettre d’incruster dans le sol une structure de 530 mètres carrés de surface habitable. Construite en pierre calcaire, elle prend « la forme d’une masse rocheuse géométrique » pour se fondre avec le paysage et la terre qui la porte.

Au milieu d’une nature que les amateurs des lieux sereins viennent rechercher, la maison surplombe une forêt de pins couvrant un million de mètres carrés, avec vue panoramique sur la mer. Cette vue extérieure vient irradier l’intérieur. Ainsi, au niveau du sol, entourant le séjour, la salle à manger et la cuisine dans un seul espace ouvert, la terrasse embrasse tout le paysage. D’autre part, les ouvertures aménagées dans les deux façades est et nord créent un système de ventilation naturelle. À l’arrière, un atrium diffuse la lumière naturelle et une pièce d’eau alimentée par l’eau de pluie. Isolées à l’étage, les chambres profitent aussi pleinement de la vue.

La « musalla »

S’élançant du centre du toit-terrasse, des escaliers taillés dans la roche traversent un sentier linéaire menant vers le haut de la colline où une salle de prière, la « musalla », est creusée verticalement dans le sol. Inspirée des trois composantes archétypes d’une mosquée, cette pièce à ciel ouvert inclinée en direction de La Mecque « rappelle tout à la fois les prières en plein air effectuées par le prophète Mohammad et ses compagnons, et les dômes des vieux édifices islamiques appelés “Qubbat al-Khadra” (dôme du ciel) », explique l’architecte, ajoutant que « le mur de la Qibla est physiquement marqué par le basculement du volume, forgeant une posture forcée dans la direction de La Mecque ». Tel un minaret, la tour qui s’élève au-dessus de la falaise signale le lieu du culte. « Reliant entre royaumes terrestre et spirituel, la Maison de la méditation est destinée à fournir une retraite avec la nature et engendrer un sentiment de paix, d’harmonie et d’humilité », fait observer Marwan Zgheib.

Rappelons qu’en 2008, le cabinet MZ Architects avait décroché deux « CNBC Arabian Property Award for Best Development » et « Best High Rise Architecture » pour le projet « The Gate », au Qatar. En 2009 lui revient le « CNBC Arabian Property Award for Best Architecture », pour la conception du quartier général d’al-Dar, à Abou Dhabi. Un projet étonnant autour duquel un documentaire a été réalisé par la chaîne National Geographics. L’architecte Zgheib est aussi l’un des lauréats des Mipim Awards 2012 pour son projet « al-Aïn Stadium » qui sera planté au beau milieu du désert d’Abou Dhabi.

For more information

 
URL www.lorientlejour.com
 

Post Your Comment

 
   
 
   
 
   
 
Visual CAPTCHA
 
* Required Fields.
** Required, but will not be published.
Sponsor
Advertisment