ArchiLeb

 

Projects

 

Architecture et Transformation Post Catastrophe, Projet de diplôme de Sabine Ghaby à l’USEK, 2011

Location: Tripoli
 
Architect: Sabine Ghaby
 

Les catastrophes affectent en moyenne 200 000 000 de personnes chaque année. En 2010, 255 000 000 de personnes ont été endommagées, 236 000 000 sont mortes dont la plupart vivent dans les villes. Nos villes sont en train de pousser et les risques urbains  poussent en parallèle. Au Liban, les plus grandes villes, comme Beyrouth, Tripoli et Saida ; sont côtières, surpeuplées, et présentent un désordre de planification urbaine.

Problématique
Les tremblements de terre et les inondations sont inévitables mais la destruction de l’architecture ne l’est pas. Or, 90% des pertes des vies humaines sont dues à l’effondrement des bâtiments : l’architecture tue, mais l’architecture peut-elle sauver ?
Stratégie du Site
Quelle que soit la catastrophe, notre solution architecturale doit être catégorisée suivant les différents reliefs du territoire: la plaine, la montagne et la côte. Pour mon diplôme, j’ai choisi la côte comme relief intéressant pour un projet qui répond aux besoins déjà cités.
Le site idéal, à mon avis, est celui de la foire internationale à Tripoli conçue par Mr. Oscar Niemeyer comme étant un espace public à fonction temporaire ; peu avivé à faite de délaissement à une catastrophe ; répondant aux normes de sécurité par rapport à sa profondeur du niveau de la mer, sa proximité du port de Tripoli qui pourra aider à assurer toute sorte d’échanges et d’évacuation et enfin, un site à grande échelle qui représente un signal dans la ville.
La foire aujourd’hui est composée en gros d’un théâtre expérimental, un espace d’exposition, un château d’eau, un hôtel et un pavillon.  Toutes ces fonctions sont temporaires et par conséquent un espace publique par excellence. Mais en fait, le projet est inachevé et non utilisé et dans un temps présent on parle de mort de l’œuvre architecturale qui est une catastrophe culturelle.
Projet
Une architecture qui fonctionne 365 jours/ans et résout la catastrophe culturelle actuelle de la foire internationale de Tripoli, mais qui, pendant un temps de catastrophe naturelle ou industrielle, se transforme pour résoudre la catastrophe sociale.
Quatre interventions au niveau de la foire qui auront un but de réanimer et de donner la vie à nouveau à cette foire dans un temps normal ; et concevoir en même temps une cité d’urgence qui abrite avec dignité et unicité 10 000 personnes dans une situation d’urgence.
1-Expo
Commençant par l’expo comme bâtiment déjà existant, l’intervention va être une sorte de mise à jour à l’aide d’une grille technique, localisée de part et d’autre de la lumière zénithale déjà existante, qui sera grâce à un système flexible utilisée comme sous espace d’exposition avant la catastrophe et un système de dortoir après la catastrophe.
2-Eco-Scape
Une intervention serait au niveau d’éléments écologiques implantés dans la foire en guise de la rendre autonome, comme par exemple les panneaux photovoltaïques, dont on pourrait profiter de leurs méga structures comme abris pour quelques heures de panic en cas de catastrophe.
3-Fonctions Complémentaires
Un espace de fonctions complémentaires travaillé comme empreinte négative à l’existant constitué par des espaces d’ateliers, de commerces et de restaurants comme catalyseurs du projet existant dans un premier temps ; et se transforme en une habitation de transition pendant un deuxième temps.
4-Module d’Urgence
Un module d’urgence qui sera composé par des éléments déjà existants dans le site et qui constituent des éléments d’aménagements comme par exemple des bancs publics.
Ces derniers vont être agencés, grâce à la facilité de leurs légendes, leurs constitutions et leurs transports, en zones de services, en réservoir, en rangements personnels et agricoles, en unités suivant l’échelle de la famille qui va l’abriter afin de former une cellule d’habitation permanente et autonome.
La disposition des modules dépendra d’un système général et signal de circulation piétonne, technique et d’urgence reparti tout au long de la foire.
Conclusion
L’idée de ce projet est d’imposer le facteur risque dans l’architecture et essayer de trouver des solutions architecturales pour différents états d’œuvres architecturales qu’elles soient existantes ou à concevoir.

 

 

For more information

 
Tel +961 (0)1 426 032 Fax +961 (0)1 426 032
 
URL www.archileb.com
 

Post Your Comment

 
   
 
   
 
   
 
Visual CAPTCHA
 
* Required Fields.
** Required, but will not be published.
Sponsor
Advertisment