ArchiLeb

 

Projects

 

UL IBA 2 – Graduation Projects 2011

LA PORTE DE BEYROUTH, by Reine Nassar



Perspective aérienne

Beyrouth, le chaos rythmé, le dynamisme ininterrompu, le mouvement perpétuel...
Beyrouth, des séquences figées dans l'espace: les routes...
380 000 voitures par jour traversent l'entrée Nord de Beyrouth (100 000 traversent l'entrée sud et 70 000 traversent l'entrée est).

Thème
Installation d’une porte qui reflète l'image de la ville d'une part, et qui apporte des solutions aux problèmes urbains d'autre part.

Perspective depuis l’entrée routière
Buts
- Créer une différenciation des caractères urbains.
- Marquer l'entrée de la ville.
- Centraliser les activités quotidiennes.
- Placer le transport public dans un contexte qui le met en évidence.
- Organiser l'interaction entre les circulations des bus, véhiculaires et piétonnes.
- Redynamiser le rythme de la ville.
 
Le problème consiste à créer un nœud urbain, une limite territoriale... à définir une frontière, à marquer une entrée.

Perspective depuis la structure
Solutions
- Créer une rupture au niveau de l'échelle urbaine.
- Briser la répétition et la continuité des éléments urbains retrouvés le long de l'autoroute du littoral.
- Installer une muraille de la ville qui sert d'entrée d'une part et de sortie d'autre part.
- Créer des axes de circulation des bus: vers centre-ville, vers musée, vers Hazmieh.
 
Programme 
- Parkings + station de bus -> zone intermédiaire/activités des piétons -> zones commerciales, de loisirs, espaces publics.
- Parkings automatisés -> plus d'espaces, plus de sécurité, moins de bruits, moins d'émissions de gaz, moins de pollution.


Plan RDC+3 et Sous-sol 1
 
Approche
L'ensemble du projet constitue un rabattement vertical de la ville.
La façade nord offre une vue globale de l'activité de la ville à travers l'animation continue créée par le mouvement des voitures, celui des piétons et du mécanisme du parking automatisé. Ce dernier forme un écran transparent et dynamique.
Puisque les parkings sont considérés "hors exploitation", donc l'utilisation des parkings automatisés en tant que tours de "Landmark" est autorisée.
Les deux tours rappellent les "bourjs" installés auparavant aux entrées des villes, entourant les portes qui servaient de tours d'observation et de sécurité.
Le plan vertical joue le rôle d'un filtre qui fragmente les éléments urbains provenant de la ville et permet leur manifestation physique au niveau de la façade principale.


Perspective depus l’entrée piétonne
Les espaces commerciaux et de loisirs transpercent la barrière par leur fluidité dynamique et définissent automatiquement le langage industriel et le langage humain.
le volume au dessus de l'autoroute: cadre la vue de la ville, brise la continuité de l'autoroute, marque un arrêt, un début, une fin, accentue l'effet de freinage a travers la transparence qui permet le contact entre piéton et chauffeur automobile.
La sixième façade permet une interaction en trois dimensions avec la limite de la ville. Elle est sculptée d'une façon bien étudiée avec les routes qui relient les deux cotés de part et d'autre de l'autoroute.
Les écrans de multimédia ajoutent une animation "high-tech" et constituent les portes à échelle humaine, tandis que les tours forment les portes à échelle urbaine.

Perspectve depuis la gare routière
L'ensemble forme un réseau bien connecté, une unité qui fonctionne comme une maille; le fonctionnement des bus dépend du piéton qui a garé sa voiture pour se diriger dans la ville. Ainsi que le fonctionnement des espaces commerciaux et de loisirs dépend de ce même piéton qui, à la fin de la journée, désire rejoindre sa voiture garée le matin et est obligé de traverser l'autoroute et de passer par les zones piétonnes et les espaces publics.

LES SOUKS DE BEITEDDINE, by Michelle Najm
 

Perspective aérienne nocturne
L'objectif essentiel du projet est d'élaborer une "Stratégie d'attraction" pour redynamiser le village de Beiteddine. Cette tactique a puisé sa force du potentiel touristique de la localité en jouant à l'échelle locale, régionale et nationale. Cependant, il faudrait souligner l'importance de la typologie imposante du village. En effet, comment cette approche a pu trouver une place dans un contexte aussi spécifique sans rivaliser l'existant? 

Vue depuis Beiteddine
Et bien voilà, le concept des "souks" linéaires que l'on retrouve en ville s'est transformé en milieu rural en "placette" plus précisément "sehat" comme "sehet el harir" etc... d'ici nait la typologie "en terrasses" du projet qui épouse la forme du terrain et reconstitue le relief existant.

Coupe Schématique
Souk Al Chelouf

Le Souk se divise en deux grandes parties essentielles. Il comporte 7 branches de vente qui sont les suivantes:
L'art et L'artisanat : avec ateliers de savoir faire
1) Tissus en soie et habillement.     
2) Bijoux et Argenteries.
3) Travail artisanal en particulier "le crochet".
4) Travaux manuels d'outils anciens :   Réchauffeur en terre cuite " Tebbakh" et jarres.
Perspectives du nouveau souk
La gastronomie
1) Dégustation de CIDRE ou jus de pomme et jus de mures.
2) Travaux des moulins à eau: Olives, farines et céréales.
3) Equipements nécessaires au village: Epicerie, pharmacie, pâtisserie, boulangerie et fruits et légumes.
 
 
Perspective aérienne et plan masse
 
 
El BOURJ MIXED USE PROJECT, by Sylvain EL Khoury

 

View from Martyr’s square
From the outset, the charm of the location sets the building apart. In the heart of the Lebanon’s capital, Beirut, at once pertaining to the Martyrs’ square, you will enjoy the privilege of dwelling in one of the few choice residential areas of the capital.
Just in the down town Beirut, EL BOURJ MIXED USE COMPLEX overlooks the Martyrs’ square, a public space of great national and historical value, now opened to the sea as the capital’s prime public space.
The word-class residential complex offers from the other side, a superb view of the archeology park within the Garden of Forgiveness – whose origins stem from the ancient ages – the Canaanite-Phoenician Tell, Hellenistic and the Roman, that are all set in an environment of landscaped areas and public open space, and planned future site museum.

Aerial perspective
Site Area: 7100 m2
The project is divided in three sectors: residential, commercial and cultural.
The residential entrance is at the rear access road completely private and surrounded by green gardens that extends to the inside of the building, creating a public patio at a different level from the road, the upper floors consists of luxurious furnished apartments ranging from 50 to 70m2 dedicated for the cosmopolitan travelers threw quick and easy to the relaxing sundecks located at the roof.

View on residential entrance
Underground parking facilities to this zone will be more than adequate in terms of space and well-conceived in terms of access, storage and service facilities shall be also accommodated within the basements.
 

Plans: RDC +3 and RDC +1
The commercial zone is accessed by a multitude of entrances and walkways. These pedestrian passageways link the Martyrs’ square with the project providing more ease and convenience for the shoppers and residents.
The walkway is interspersed with a multitude of eateries and retail outlets for the benefit of visitors and those living within the project, allowing for ease of mobility and freedom of movement to and from the building.
Also contributing to the vibrant lifestyle offered by EL BOURJ MIXED USE COMPLEX are the additional elite shops located at the first three floors, with the inner courtyard featuring a vast array of restaurants – all of which promote social interaction and add to the enjoyment of the community, virtually separating this sector from the cultural zone, although both of these sectors share the same from circulation and parking independently from the residential apartments.

Section
The cultural zone consists of the last four levels of the project where visitors enjoy exhibition spaces, educational library, classrooms and workshops are provided for those who want to experience the Lebanese arts and rich culture.
A crowning achievement in architecture, the façade of the building is an intriguing blend of different glass opacity, reflecting the rich and culturally significant surroundings of the area. Specially designed to be environmentally friendly, the project is perched on a foundation of green space, consisting of a lush roof garden, with open spaces and greenery neatly integrated throughout the site.
This landmark building brings an unprecedented level of comfort and lavishness to the city.

Garden rooftop view

 

For more information

 
Tel +961 (0)1 426 032 Fax +961 (0)1 426 032
 
URL www.archileb.com
 

Post Your Comment

 
   
 
   
 
   
 
Visual CAPTCHA
 
* Required Fields.
** Required, but will not be published.

Comments

  1. hani helal

    Ok

Sponsor
Advertisment