ArchiLeb

 

News / Design

 

Deux étudiantes libanaises récompensées au concours 'Design for Change' à Deauville

Design

The following article was originally published on Agenda Culturel's website (www.agendaculturel.com) on March 2, 2011.

L’Alba s’est distinguée en février au concours de Deauville grâce au projet innovant de deux de ses étudiantes, qui se sont penchées sur le thème de la cohésion sociale.

A l’occasion de l’anniversaire des 150 ans de Deauville (France) en 2010, la ville a lancé, en partenariat avec le label 'Design for Change', la toute première édition d’un concours européen de design sociétal récompensant des créations utiles et innovantes. Huit écoles européennes de design en provenance de France, des Pays-Bas, de Suisse, d’Allemagne, et de Belgique, ainsi que l’Académie libanaise des beaux-arts (Alba) ont participé à ce concours, qui aborde divers thèmes tels que l’alimentation ou encore l’habitat. Les candidats ont présenté leurs projets en janvier devant un jury de professionnels. A l’issue des délibérations, trois lauréats, dont faisaient partie les Libanaises Tina Breidi et Elita Maalouf, ont été récompensés le premier février par un premier prix d’un montant de 6.000 euros.

Mélodie ou discordance
Huit balançoires formant huit instruments musicaux ne pouvant être harmonieusement synchronisés que par le biais d’un travail collectif : le projet axé sur le thème sur la cohésion sociale de Tina Breidi et Elita Maalouf, étudiantes en première année à l’Alba, surprend par sa créativité, d’une part, et sa maturité d’autre part.
La cohésion sociale contribue à la stabilité et au bon fonctionnement de la société : un concept sur lequel s’interrogent les deux designers en herbe et qu’elles ont abordé originalement. "Nous avions le choix entre cinq thèmes proposés, indique Elita Maalouf. Nous avons été scindés en groupes, puis procédé par élimination jusqu'à ce que Tina et moi nous focalisions sur celui de la cohésion sociale". Les étudiantes ont été soutenues par leurs professeurs – qui n’ont intervenu en aucune manière dans le processus créatif des deux jeunes filles, se contentant de les guider jusqu'à ce que leur projet prenne forme. "Nous avons ensuite eu l’idée de mettre sur pied un système de balançoires, au nombre de huit, qui fonctionneraient un peu comme des boîtes musicales. Chaque balançoire produit le son d’un instrument; pour éviter la discordance, les participants doivent obligatoirement régler leur balancement avec celui des autres", explique-t-elle.
Ironiquement, un concept aux antipodes du pays dont elle est issue…

La suite
"Les projets présentés, dont le nôtre, figureront dans 'Design for Change', un ouvrage collectif publié par les éditions BlackJack", précise Elita Maalouf. En outre, le label éponyme s’est engagé à soutenir, à l’issue de ce concours, "les projets qui lui semblent réalisables, en aidant les équipes à entrer en contact avec des industriels ou des partenaires financiers potentiels".

A titre de rappel, le label 'Design for Change', dont le site web et le manifeste ont été lancés en 2007, réunit un grand nombre d’artistes, de designers, d’économistes, de philosophes ou encore d’architectes qui ont pour but de promouvoir, soutenir et développer l’innovation tout en s’interrogeant sur des thèmes abordant la relation entre l’individu, la société et l’environnement.

                                                                                                 Dalal Medawar

Post Your Comment

 
   
 
   
 
   
 
Visual CAPTCHA
 
* Required Fields.
** Required, but will not be published.
Sponsor
Advertisment